Protection solaire : 8 conseils pour mieux cohabiter avec le soleil

Soleil : on s’expose progressivement

Conseil numéro 1 : Ne pas s’exposer entre 12 h et 16 h
Ce sont les heures les plus chaudes, celles où l’on risque le plus d’attraper un coup de soleil. Selon l’INPES (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé), seul 1 Français sur 2 connaît cette plage horaire la plus dangereuse pour la peau.

Conseil numéro 2 : Suivre la règle de l’ombre Tant que celle-ci est plus petite que vous quand vous êtes debout, évitez de vous exposer au soleil.

Conseil numéro 3 : Porter un chapeau, des lunettes de soleil, et des vêtements légers et couvrants pour se protéger.

Conseil numéro 4 : Appliquer de la crème solaire régulièrement

On met de la crème solaire toutes les deux heures au minimum si on reste au soleil, avec un indice supérieur ou égal à 30.

Conseil numéro 5 : S’exposer progressivement car la peau a besoin de temps pour mettre en route la synthèse de mélanine.

Soleil : bien appliquer sa crème solaire

Conseil numéro 6: Redoubler d’attention particulièrement en ce qui concerne les enfants. Car ils passent beaucoup de temps dehors à jouer, notamment dans l’eau. On ne les laisse pas sortir sans lunettes de protection anti-UV, ni chapeau, ni tee-shirt.

Conseil numéro 7 : Ne pas « préparer » sa peau en faisant des séances d’UV avant de partir. Ils n’ont aucun effet de préparation. Mais entament le capital solaire et sont cancérigènes, c’est prouvé!

Conseil numéro 8 : pour bien appliquer sa crème solaire. On commence par doser 1 cuillère à café (= 1 dose) pleine par zone (soit 2 mg/cm², c’est ce que recommandent les dermatologues). On étale par de petits mouvements circulaires. Si vous choisissez des écrans minéraux, veillez à tapoter le produit sur la peau pour qu’il pénètre (si vous le massez, il deviendra encore plus blanc).

UVA et UVB, c’est quoi la différence?

Les UVA
Ils sont responsables du photovieillissement cutané. Dix fois plus nombreux que les UVB, ils pénètrent dans le derme, où ils sont arrêtés par la mélanine (pigment qui donne sa couleur à la peau). Mais 20 à 30 % d’entre eux vont jusqu’au derme profond, où ils peuvent provoquer des dégâts sur les cellules et causer, dans les cas les plus graves, des tumeurs cutanées.

Les UVB
Ils sont responsables des coups de soleil, car la majorité d’entre eux sont absorbés par la couche cornée. S’ils sont impliqués dans le vieillissement cutané, ils ont aussi des effets positifs, puisqu’ils déclenchent la fabrication de la vitamine D par la peau.