Le paracétamol est une molécule contenue dans de très nombreux médicaments à prescription facultative.
En vente libre dans les pharmacies, il permet de soulager la douleur et la fièvre dans le cadre d’une automédication responsable.

Que faut-il savoir sur le paracétamol pour s’automédiquer sans risque?

 

1) Paracétamol : respectez les doses

Ne dépassez pas les doses indiquées sur la notice, lesquelles sont fonction de l’âge et du poids.

  • Dose recommandée de paracétamol chez le nourrisson ou l’enfant:60 mg/kg/jour.
  • Dose recommandée de paracétamol chez l’adulte: ne pas dépasser 3g/jour. En cas de douleurs plus intenses et sur conseil du médecin, il est parfois possible d’augmenter la dose chez l’adulte à 4 g/jour.

 

2) Du temps entre deux prises de paracétamol

Espacez les prises d’au moins 4 heures, voire 6 heures chez l’enfant.

 

3) Paracétamol : de la modération…

Utilisez la dose et la durée les plus faibles possibles nécessaires au soulagement des symptômes.

 

4) Prendre des conseils

Demandez l’avis d’un médecin si la douleur persiste plus de 5 jours, si la fièvredure plus de 3 jours ou en cas d’aggravation.

 

5) Paracétamol: attention aux risques de surdosage

Un surdosage enparacétamol peut endommager le foie de manière irréversible.

Si vous prenez d’autres médicaments, vérifiez bien qu’ils ne contiennent pas de paracétamol.

Même sous des noms, des formes et des dosages différents, il existe denombreux médicaments qui contiennent aussi du paracétamol, seul ou associé à d’autres substances.

 

6) Femmes enceintes,

vous pouvez consommer du paracétamol

Il existe des études pointant une responsabilité de paracétamol dans des problèmes chez l’enfant à naître, mais elles sont encore préliminaires, voire peu fiables.

Dans l’ensemble, les médecins sont d’accord pour dire que le paracétamol peut être utilisé pendant la grossesse et l’allaitement en usage occasionnel.

 

7) Paracétamol: gare au foie

Le paracétamol est contre-indiqué en cas d’insuffisance hépatique sévère.

 

8) Les reins doivent éveiller la prudence

Attention en cas d’insuffisance rénale (notamment chez les personnes âgées):espacez les prises de paracétamol de 8 heures.

 

9) Interaction avec les traitements anticoagulants

En cas de traitement anticoagulant, consultez votre médecin si vous êtes amené(e) à prendre du paracétamol à dose maximale pendant plus de 4 jours, en raison d’un éventuel risque hémorragique.

 

10) Il y a du sel là-dedans !

En cas de régime sans sel, tenez compte de la teneur en sodium non négligeable des comprimés effervescents.

 

 

Mis à jour par  le 27/04/2012
Créé initialement par Isabelle Eustache, journaliste Santé le 05/08/2008

Sources : Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), juin 2008.